L’actrice Scarlett Johansson poursuit en justice les éditions Lattès

CaptureSelon la star américaine Scarlett Johansson, Grégoire Delacourt aurait, dans son roman La première chose qu’on regarde, commis une « utilisation et exploitation frauduleuse des droits » à sa personne ».

Dans cette fiction, l’écrivain met en effet en scène un « sosie » de l’héroïne de Match Point et Lost in Translation, une rencontre entre un garagiste « qui ressemble à Ryan Gosling, en mieux » et une mannequin ayant l’apparence de Scarlett Johansson. Une raison suffisante, aux yeux de la chanteuse et comédienne, pour assigner en justice les éditions Lattès, lesquelles ont publié ce roman le 20mars dernier.

De son côté, Grégoire Delacourt s’est dit « muet de surprise » et consterné sur RTL. « C’est juste un peu flippant, a-t-il confié au micro, de penser que quand on parle d’un personnage dans un roman, la justice peut s’en mêler. »

Pour l’heure, Scarlett Johansson demande au tribunal de grande instance de Paris de condamner Lattès à lui verser des dommages et intérêts et de lui interdire d’effectuer des cessions de droits de l’ouvrage.

Affaire à suivre…

© publiktions.com

+ de news ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s