Les arts premiers pour les Nuls

L’ethnologue Claude Lévi-Strauss, tel un visionnaire, avait dit juste : « L’époque n’est pas lointaine, sans doute, où les collections provenant de cette partie du monde quitteront les musées ethnographiques pour prendre place, dans les musées des Beaux-Arts, entre l’Égypte ou la Perse antiques et le Moyen Âge européen. »

Autrefois qualifiés de « grotesques » ou de « rudimentaires », les arts premiers ont réussi avec le temps à quitter les cabinets de curiosités et les musées d’ethnographies pour occuper l’espace des fondations d’art contemporain.

Ils sont aujourd’hui à la mode, inspirent les plus grands plasticiens. Pourtant, ce courant artistique appelé il y a fort longtemps « art primitif » ou « art nègre » était affiché dans les expositions universelles du XIXe siècle avec un seul but : non pas afficher la richesse et la force de ce mode d’expression mais démontrer la supériorité de l’Occident face à cette création « d’échantillons » humains.

À quoi ressemblent les œuvres de ces arts premiers ? Quelles sont leurs significations ? Qui les a créées ?

Bérénice Geoffroy-Schneiter, grande spécialiste du sujet, fait ici la lumière sur ces incontournables créations et tord le cou aux idées reçues. Statue mumuyé, figure de reliquaire fang, masque kvvélé ou punu, boîte anthropomorphe mangbetu, pendentif maori… elle dévoile dans cet ouvrage élégamment mis en pages à la manière d’un guide l’origine, le style et la portée de ces œuvres majeures.

Au total, 150 reproductions ont été réunies dans ce livre et appuient admirablement les textes clairs et pédagogiques de Bérénice Geoffroy-Schneiter.

L’ouvrage aurait pu s’intituler Arts premiers pour les Nuls. En effet, Les ignorants en la matière seront servis tant celui-ci éclaire de façon divertissante et vivante ces remarquables objets venus des cinq continents.

Voilà un livre définitivement intelligent et instructif… à lire de toute urgence pour ne pas mourir idiot !

Arts premiers, mode d’emploi, de Bérénice Geoffroy-Schneiter, Flammarion, 256 pages, 29,90 €.

© publiktions.com

+ de chroniques ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s