Didier Daeninckx lauréat du Goncourt de la nouvelle

le

Les académiciens Goncourt ont dû faire leur choix parmi six recueils de nouvelles, et c’est L’Espoir en contrebande (éd. Cherche midi) qui a obtenu le suffrage de leurs voix.

À 63 ans, Didier Daeninckx remporte donc l’édition 2012 du Goncourt de la nouvelle. Une œuvre dans laquelle sont réunies 26 nouvelles qui entraînent le lecteur à travers le monde, du canal de l’Ourcq aux Antilles en passant par le Québec. Les situations, dans cet ouvrage, sont souvent drôles, violentes ou décalées, et des personnalités comme Coluche, Mussolini ou Gandhi y apparaissent.

En marge du prix Goncourt décerné par l’Académie Goncourt, le prix Goncourt de la nouvelle a été créé en 1974 et récompense, en partenariat depuis 2001 avec la municipalité de Strasbourg, un auteur de nouvelles.

Pour l’édition 2011, c’est Bernard Comment qui avait reçu cette distinction pour son ouvrage Tout passe, publié chez Christian Bourgois.

© publiktions.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s