LA REVUE DES LIVRES

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Chine-États-Unis : Henry Kissinger raconte

Secrétaire d’État américain de 1973 à 1977 et prix Nobel de la paix en 1973, Henry Kissinger est connu pour avoir joué un rôle diplomatique majeur durant la Guerre froide. Dans cet ouvrage, à la fois récit historique et documentaire, il évoque le passé de l’Empire du Milieu depuis sa création, les relations entre la Chine et l’Occident depuis ces dernières décennies et revient sur les événements politiques dont il a été acteur depuis la guerre de Corée jusqu’aux événements de Tiananmen. Enrichi d’archives, d’anecdotes et d’informations inédites, De la Chine est un ouvrage passionnant sur les coulisses de la diplomatie de ces cinquante dernières années. Incontournable.

De la Chine, d’Henry Kissinger, traduit de l’anglais (américain) par Odile Demange et Marie-France de Paloméra, Fayard, 576 pages, 26,40 euros.

****************************************************

Les carnets de voyages de Jean-Noël Robert

Jean-Noël Robert a deux passions : l’histoire de l’Antiquité romaine… et les voyages « très exotiques ». Dans cet ouvrage, il livre les expériences hors du commun qu’il a vécues dans les tribus papoues de la Baliem, dans celles des Mentawaï sur l’île de Siberut ou avec les habitants d’un village caché du Spiti, ancien royaume du Tibet. Fruit de longues et lointaines expéditions et de rencontres fascinantes ou improbables, son témoignage est une réflexion à la fois profonde sur nos civilisations et notre modèle de société. Un ouvrage pour méditer.

L’Asie au cœur, voyages en quête d’humanité, de Jean-Noël Robert, Belles Lettres, 376 pages, 25,90 euros.

****************************************************

Le récit poignant d’un Indien déraciné

Un jeune homme tente de se reconstruire après la mort de sa mère, qui le battait. Pour cela, il décide de changer radicalement de vie. Il quitte Calcutta, sa ville natale, pour rejoindre la Grande-Bretagne afin d’étudier. Mais très vite, sa route le conduira dans les bas-fonds de Londres, aux côtés des immigrants illégaux, puis chez une vieille dame octogénaire qui lui offre l’hospitalité. Pour Ritwik, la descente aux enfers va progressivement commencer. Homme crédule, naïf, il deviendra la marionnette des plus riches. Un roman poignant et poétique.

Le passé continu, de Neel Mukherjee, traduit de l’anglais par Valérie Rosier, JC Lattès, 400 pages, 22 euros.

****************************************************

Handicap et sexualité : Régine Deforges brise le tabou

Marie est jeune et veuve. Elle a un fils handicapé mental. Lorsqu’il devient adolescent, la question de la sexualité se pose alors à elle. Que doit faire Marie ? Parce qu’elle ne peut pas faire autrement, elle va prendre la décision de céder aux pulsions sexuelles de son fils. Roman difficile et engagé, Toutes les femmes s’appellent Marie interroge sur les limites et les tabous de l’amour maternel et relance le débat sur la question des assistants sexuels.

Toutes les femmes s’appellent Marie, de Régine Deforges, Hugo & Cie, 125 pages, 12 euros.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s