Une sublime danse macabre

Que l’on soit riche, pauvre, clerc ou laïque, la règle est la même pour tous : la vie est éphémère, nous devons tous mourir.

C’est ce que rappellent les danses macabres, ces représentations très en vogue au Moyen Âge sur lesquelles apparaissent des squelettes musiciens aux orifices peuplés de serpents entraînant des vivants dans leurs sautillements.

À la fois avertissement pour les puissants et source de réconfort pour les démunis, cet art pictural s’accompagnait parfois de dialogues versifiés entre la Mort personnifiée et le futur défunt, dialogues dans lesquels est évoquée la destinée funeste de chaque être humain :

La Mort

Vous, Roi puissant et magnifique,

Votre existence sera semblable à celle des pauvres,

Car vous allez mourir encore aujourd’hui

Comme les autres hommes (…)

Le Roi

(…) si je m’étais paré de vertus,

J’aurais pu quitter les vivants avec plus de dignité.

Que Dieu sauve ma pauvre âme !

Ce texte, qui montre tout autant cette détresse des hommes face à leur dernière heure, est extrait de l’ouvrage Danse macabre, publié par les Presses universitaires de France et la fondation Martin Bodmer.

Dans ce livre, qui reproduit ce rare incunable daté de la fin du xve siècle et attribué à l’imprimeur Heinrich Knoblochtzer (env. 1545-après 1500), 42 magnifiques gravures sur bois coloriées y sont parfaitement restituées et traduites pour la première fois en français.

L’ouvrage est d’une tenue remarquable. Élégant, édité dans un format original, il a le charme des livres anciens, en particulier grâce au choix de son épais et agréable papier de couleur.

Quant à René Wetzel, professeur de littérature allemande médiévale à l’Université de Genève, il expose également dans une longue introduction l’histoire de ce fascinant phénomène des danses macabres et reconstitue les grandes étapes de cet essor international probablement provoqué par la peste noire et les traumatismes qu’elle a engendrés sur les populations européennes.

Un livre à découvrir et à posséder absolument!

F. H.

TITRE : Danse macabre

INTRODUCTION : René Wetzel

TRADUCTION : Anna Sziráky

EDITEUR : Presses universitaires de France / Fondation Martin Bodmer

DATE DE PARUTION : 02/11/2011

PRIX : 23 euros

NOMBRE DE PAGES : 112

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s