Le prix du Meilleur livre étranger attribué à Alessandro Piperno

Pour l’année 2011, le prix du Meilleur livre étranger a été attribué à Alessandro Piperno pour son roman Persécution.

Le livre, traduit de l’italien par Fanchita Gonzalez-Batlle et édité par Liana Lévi, raconte la descente aux enfers d’un cancérologue de renom, accusé de viol sur une adolescente.

Le lauréat recevra son prix en janvier 2012. Il a ainsi obtenu sept voix contre trois face à l’écrivain américain Paul Harding, auteur des Foudroyés, publié au Cherche-Midi et traduit par Pierre Demarty.

L’an dernier, c’est l’écrivain portugais Gonçalo M. Tavares qui avait reçu cette distinction pour son livre Apprendre à prier à l’ère de la technique, paru aux éditions Viviane Hamy.

Créé en 1948 par Robert Carlier, le prix du Meilleur livre étranger est sponsorisé depuis 2008 par l’hôtel Hyatt Regency Madeleine, situé dans le 8e arrondissement de Paris.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s